ACER-MJO Mouvement de Jeunesse Orthodoxe Index du Forum ACER-MJO Mouvement de Jeunesse Orthodoxe
91 rue Olivier de Serres 75015 Paris - 01 42 50 53 66
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'île ... en salle le 9 janvier 2008
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    ACER-MJO Mouvement de Jeunesse Orthodoxe Index du Forum -> Sujets divers
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gabriel



Inscrit le: 20 Avr 2007
Messages: 184
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun 07 Jan 2008, 1:09 pm    Sujet du message: L'île ... en salle le 9 janvier 2008 Répondre en citant

Depuis sa sortie sur les écrans russes l'année passée, ce film a fait beaucoup parlé de lui dans le monde orthodoxe.
Par chance, il sort en France dans quelques salles le 9 janvier.
N'attendez pas, il risque de ne pas être maintenu longtemps par les exploitants.

L'Ile
de Pavel Lounguine

Un monastère orthodoxe sur une île du nord de la Russie. Un moine perturbe la vie de sa congrégation par son comportement étrange. En effet, selon la rumeur, l'homme posséderait le pouvoir de guérir les malades, d'exorciser les démons et de prédire l'avenir... C'est en tout cas ce que croient les étrangers qui se rendent sur l'île. Mais le moine, qui souffre d'avoir commis une terrible faute dans sa jeunesse, se considère indigne de l'intérêt qu'il suscite.

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=123296.html
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gueorguy



Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 305

MessagePosté le: Lun 07 Jan 2008, 10:58 pm    Sujet du message: Encouragement! Répondre en citant

Bravo de signaler cette information.

C'est aussi l'occasion d'apporter un soutien à un membre de l'ACER-MJO et du camp et dont les enfants, aussi, fréquentent le camp, je crois. C'est aussi l'encourager dans l'entreprise de promotion et de distribution de tels films dans les salles en France.
_________________
-------------------------------------------------------
Gueorguy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Nicolas (NEV)
Invité





MessagePosté le: Mar 08 Jan 2008, 6:50 pm    Sujet du message: Calme et precipitation Répondre en citant

Bravo en effet Gabriel de nous informer à temps de la sortie de "L'ÎLE", c'est un vrai cadeau de Noël pour ceux qui n'ont pas encore eu la chance de voir ce film. J'en profite pour rajouter un autre lien vers commeaucinema.com, avec une présentation très bien faite aussi.
Ainsi que les dernières critiques; "Majestueux" (Le Monde"), "Brulant, tourmenté, intensément vivant" (Le Figaro), "Un film incandescent" (Le nouvel Observateur), "Une image flambyoante de la spiritualité. Un film exceptionnel" (La Vie). Donc, avec le calme du héros de Pavel Lounguine, précipitez vous, car il se peut effectivement que l'exploitation soit brève si le message ne passe pas assez vite... Un voyage entre liberté et pardon, une puissante émotion sur le chemin de la Vérité. Partagez !
http://www.commeaucinema.com/film=l-ile,63419.html
Revenir en haut de page
Nicolas



Inscrit le: 08 Jan 2008
Messages: 7

MessagePosté le: Mar 08 Jan 2008, 8:18 pm    Sujet du message: calme et précipitation... Répondre en citant

Bravo Gabriel en effet de nous informer à temps de la sortie "L’ÎlE" sur les écrans français ce mercredi 9 janvier.
C’est un véritable cadeau pour ceux qui n’ont pas encore eu la chance de voir ce film.
J’en profite pour signaler un autre lien sur "commeaucinema.com", où la présentation est très bien faite aussi.
Voici aussi quelques unes des dernières critiques de presse que j'ai pu lire; « Majestueux » (Le Monde), « Brûlant tourmenté, intensément vivant » (Le Figaro), « Un film incandescent » (Le Nouvel Observateur), « Une image flamboyante de la spiritualité. Un film exceptionnel. » (La Vie).
Alors avec le calme du héros de Pavel Lounguine, précipitez vous (il y a peu de salles et il se peut en effet que l’exploitation en France soit brève si le message ne passe pas assez vite) pour voir ce voyage à travers le pardon et la Liberté; sur le chemin de la paix et de la Vérité. Et si vous l’avez vu... Partagez !

http://www.commeaucinema.com/film=l-ile,63419.html
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gabriel



Inscrit le: 20 Avr 2007
Messages: 184
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 09 Jan 2008, 10:21 am    Sujet du message: Pour les parisiens... Répondre en citant

Pour les parisiens le film sort dans les salles suivantes:

- MK2 Beaubourg
50 rue rambuteau (3ème), M° Rambuteau
Séances : 13h15, 15h25 et (sf mar) 17h35, 19h50, 22h

- 3 Luxembourg
67 rue Monsieur-le-Prince (6ème), M° RER Luxembourg
Séances : 14h00, 16h30, 19h00, 21h30

- Lincoln
14 rue Lincoln (8ème), M° Georges V
Séances : 14h00, 16h15, 18h30, 20h45

- Sept Parnassiens
98 Bd du Montparnasse (14ème), M° Vavin ou Montparnasse
Séances : 13h30, 15h35, 17h40, 19h45, 21h50
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Elisabeth Seliverstoff



Inscrit le: 31 Mar 2007
Messages: 1
Localisation: West Chester - USA

MessagePosté le: Ven 18 Jan 2008, 5:52 pm    Sujet du message: Une analyse du film par Carol saba Répondre en citant

http://christophe.levalois.free.fr/fichier/ILE-Recension.pdf
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lydia D'Aloisio



Inscrit le: 17 Avr 2007
Messages: 28

MessagePosté le: Ven 25 Jan 2008, 11:06 am    Sujet du message: Répondre en citant

La vague d'enthousiasme qui nous submerge par internet à propos de "L'île" m'étonne un peu. Pas un bémol. Pas une réserve.
Pour moi, pourtant, ce film, qui a bien des bons côté, suscite un malaise. Le kitsch de Lounguine est présent dans le film. Lounguine est un très bon cinéaste et l'outrance, le mauvais goût consciemment choisi est justement une des caractéristiques de son réalisme.
"L'île" est un de ces films, frisant le mauvais goût hyperréaliste, tout à fait intéressant, dans lequel on reconnaît bien des choses, tout en les déplorant en partie.
Mais à en juger par l'enthousiasme qui se manifeste chez nos internautes, on a l'impression que tout le monde est prêt, à la question "qu'est-ce que l'orthodoxie?", "pourquoi êtes-vous orthodoxes?" à se taire et à projeter le film de Lounguine comme carte de visite, comme catéchèse, comme expression de sa foi.
J'ai vu ce film à sa sortie en Russie, j'en ai un souvenir un peu estompé, mais j'en garde tout de même un impression assez mitigée. Suis-je la seule?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nicolas Lopoukhine



Inscrit le: 21 Avr 2007
Messages: 41

MessagePosté le: Sam 26 Jan 2008, 11:32 pm    Sujet du message: Réaction mitigée Répondre en citant

Non, Lydia,tu n'es pas la seule. Je pense que ce film, au-delà du talent du réalisateur, au delà des trés belles images, est en parti bâti sur des idées fausses. Ce qui me gene :
1) c'est que cela se passe dans un contexte historique invraissemblable accréditant la thèse que la vie monastique a continué à exister en Russie au 20è siècle,
2) que le type typiquement russe du fol en Christ a continué à prospérer,
3) que les seuls méchants de la période ont été les nazis.
4) Du coup, le modèle de sipritualité que l'Ile présente, sonne faux (cliché ou au mieux plagiat inachevé des frères Karamazov) - quand meme il y a plus autorisé que Louguine pour en parler,
5) et que les gens en Russie si avides de retrouver leur racines spirituelles, vont etre entrainés (j'allais dire encore une fois), vers une fausse piste.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Lydia D'Aloisio



Inscrit le: 17 Avr 2007
Messages: 28

MessagePosté le: Dim 27 Jan 2008, 6:46 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je me retrouve dans tout ce que dit Nicolas.
On peut dire que si le personnage principal se construit sur son repentir et qu'il semble accéder à la sainteté grâce à ce repentir et malgré le meurtre qu'il a commis, on a une drôle d'impression quand on se rend compte que le meurtre n'a pas eu lieu.
Le mort, "Nevinno ubiennyj voin Tikhon" (en russo-slavon, "le soldat Tikhon - victime innocente" - expression qui en elle-même mériterait que l'on y réfléchisse) revient. Il n'était pas mort. Et le noeud principal de l'intrigue n'a plus lieu d'être. Et le saint n'est tout de même vraiment pas un assassin. Et on se sent rassuré: il n'avait pas péché, en fait. Tout cela est légèrement simplet.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jean d'Athos
Invité





MessagePosté le: Dim 03 Fév 2008, 4:12 pm    Sujet du message: L'île Répondre en citant

Oui , en effet quel miracle que ce film néanmoins insidieusement censuré par l'odieuse loi du marché en Occident ... Et encore bravo aux critiques de détail , qui montrent de leurs auteurs une compréhension spirituelle en profondeur du message hésychaste : Seigneur Jésus-Christ , Fils de Dieu , aie pitié de moi pécheur ...
Revenir en haut de page
Gueorguy



Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 305

MessagePosté le: Dim 03 Fév 2008, 6:57 pm    Sujet du message: Re: Réaction mitigée Répondre en citant

Nicolas Lopoukhine a écrit:
Non, Lydia,tu n'es pas la seule. Je pense que ce film, au-delà du talent du réalisateur, au delà des trés belles images, est en parti bâti sur des idées fausses. Ce qui me gene :
1) c'est que cela se passe dans un contexte historique invraissemblable accréditant la thèse que la vie monastique a continué à exister en Russie au 20è siècle,
2) que le type typiquement russe du fol en Christ a continué à prospérer,
3) que les seuls méchants de la période ont été les nazis.
4) Du coup, le modèle de sipritualité que l'Ile présente, sonne faux (cliché ou au mieux plagiat inachevé des frères Karamazov) - quand meme il y a plus autorisé que Louguine pour en parler,
5) et que les gens en Russie si avides de retrouver leur racines spirituelles, vont etre entrainés (j'allais dire encore une fois), vers une fausse piste.


1/ Bien sûr qu'elle a existé. A ce sujet, le réalisateur donne une tonalité très vraisemblable avec le choeur des moines qui chantent à l'Eglise. On ne peut s'arrêter à des schémas réducteurs selon lesquels toute vie religieuse s'est interrompue en Russie, au XXème siècle. N'en n'y as-tu jamais décelé au cours de tes voyages à cette préiode?

2/ Il a prospéré: deux fois plutôt qu'une! Justement dans les conditions de l'URSS.

3/ Hors sujet! Les bolchéviks, les mafieux, les parjures, les parricides, les enfanticides, les fratricides, les voleurs, les proxènetes et autant d'autres "méchants" ont perduré. Malheureusement! Qu'est-ce à voir ici? Le point de départ de l'intrigue est l'un des drames de la Grande Guerre patriotique - C'est comme cela qu'elle est nommée ET perçu - que livra le peuple russe pour se débarasser d'un envahisseur. Doit-on blamer un cinéaste français qui s'inspirerait d'un épisode relatif à la "Der des Der"?
Mais tenir un raisonnement selon lequel en évoquant un seul mal, le réalisateur occulte tous les autres me parait relever d'une accusation, pour le moins, dénuée de substance ... Au passage, si Nicolas a bien regarder le film, les notions de rivalité, de dénonciation, de "luxure" (si c'est ainsi que l'on peut désigner l'épaisse couverture de l'Igoumène) ne me semblent pas être éludées, pas moins dans la vie monastique qu'ailleurs.

4/ Je ne cesserai pas de m'étonner: Qui est investi du droit de définir qui est plus autorisé qu'un autre pour évoquer tels ou tel sujets. Surtout ceux liés à la spiritualité.

5/Et vers quelle fausse piste sont entrainés (j'allais dire encore une fois"!) ceux qui ont des racines spirituelles et ne sont pas avides de les retrouver en RUSSIE !!!
_________________
-------------------------------------------------------
Gueorguy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Makar Ivanovitch Popov
Invité





MessagePosté le: Dim 03 Fév 2008, 11:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Avez vous des preuves plus précises quant à l'existence, à cette periode, d'une vie monastique (et non religieuse) organisée, licite et tolerée par l'Etat Puissant?
C'est ce qui semble en effet être montré dans le film: les gens viennent consulter regulierement le prêtre, la vie dans le monastère est sobre mais bien organisée, et l'officier de marine ne semble pas être gené par son existence. Le contexte du film n'est donc pas rigoureux, pour ne pas dire carrément faux.

Toutefois, je ne pense pas qu'il faille prêter au film de trop noirs desseins. Un film de fiction, quel qu'il soit, ne prétend pas affirmer la verité, surtout historique. Les évenement ici convoqués ne sont que des outils pour contruire la diégèse du film. Je pense que le réalisateur en était parfaitement conscient. En effet, le film semble se passer à notre époque à voir les habits de la jeune fille possedeés, ou le bâteau de l'amiral qui parait assez moderne.
Un film n'est pas un discours politique, et il faut l'envisager dans sa seule forme pour en apprecier la réelle portée.

Si le film ne manque pas de point positif, il a une tendance à simplifier et à vulgariser, autant dans le fond que dans la forme.

Nicolas faisait l'éloge de la photographie du film. On y retrouve, je pense, cette tendance à simplifier. Dans la séquence de 1945, Lounguine choisit un effet numérique ( noir et blanc, avec quelques éléments colorés) banal, usé et completement dénué d'interêt. Le drapeau nazi est je crois le seule élément coloré: à quel fin? Surtout pour une séquence qui apparait comme une scène d'exposition.
Et le film est parsemé de ces approximations douteuses, qui offre tout au plus quelques jolies cartes postales. En bref, on est loin de Mikhalkov (pour certains films) ou de Zviaguintsev.

Je parlerai du fond plus tard.
Revenir en haut de page
serge maraite
Invité





MessagePosté le: Lun 04 Fév 2008, 3:15 pm    Sujet du message: Répondre en citant

bonjour;

quelqu'un peut-il me dire s'il est possible de voir ce film en Belgique ?merci d'avance,

s
Revenir en haut de page
Invité
Invité





MessagePosté le: Lun 04 Fév 2008, 4:13 pm    Sujet du message: extrait du Bloc Notes de Jean-François Colosimo Répondre en citant

Extrait du Bloc Notes de Jean-François Colosimo sur www.orthodoxie.com :

Citation:
La Russie ? Je n’évoquerai pas ici mon livre. Je me contenterai de renvoyer à L’île, le long-métrage de Pavel Lounguine qui n’entretient évidemment qu’un vague rapport folklorique à l’Orthodoxie et au monachisme orthodoxe, mais qui est excellemment symptomatique du présent vide identitaire russe. L’œuvre est en effet d’abord politique parce qu’esthétique. Lounguine, sans doute fatigué de passer au vitriol les taxis blues, luna parks, et autres oligarques de l’Est post-communiste, s’est tourné vers les monastères du Grand Nord (en fait l’embarcadère de Kem, sur la route des Solovki) pour retrouver quelque sens, éprouver quelque air pur. Ce faisant, il a couru derrière son acteur- fétiche, Mamonov, l’ancien rocker vedette, qui avait fini par le devancer de toute sa conversion (et qui, à lui seul, sauve, superbe de folie, le film d’une inévitable tentation au chromo sulpicien). Or ce Mamonov électrocuté par le Saint-Esprit, Lounguine a fini par le rattraper, quoique non sans hésitation et en tâchant de le rationaliser un tant soit peu. D’avoir placé l’action dans les années 1970 annule en effet toute vraisemblance historique, mais la thèse implicite n’en ressort que plus actuelle : bourreaux et victimes participent d’un même pays parce qu’ils relèvent d’un même paysage. Cette œuvre, en rien spiritualiste, si ce n’est par le décor, s’inscrit dans le genre du terroir, de la littérature enracinée, villageoise, à la manière d’un Valentin Raspoutine pour qui la piété populaire vaut résistance contre la modernité. Le patriarche Alexis ne s’y est pas trompé, d’ailleurs, en félicitant plus que chaleureusement Lounguine ; lequel s’est précipité pour rappeler, en retour, que L’île est un manifeste parfaitement antimatérialiste au sens où elle invite les Russes à créer une « religion nouvelle ». Or c’est déjà un peu le cas : le film suscite une authentique mode new age à Moscou et Pétersbourg, où il a engrangé des millions de spectateurs et inspiré des centaines de sites web. Raison de plus, pour qui veut saisir combien culte et culture se mêlent en Russie, au point d’aisément abuser les yeux impréparés, d’aller voir L’Île.
Revenir en haut de page
Gueorguy



Inscrit le: 18 Oct 2007
Messages: 305

MessagePosté le: Sam 09 Fév 2008, 7:51 pm    Sujet du message: Evocations Répondre en citant

Concernant la critique,
La rubrique "Annonce" en page de garde, nous signale une critique de CAROL SABA (par ailleurs responsable de la communication de l'AEOF) et disponible aussi sur le site www.orthodoxie.com ou sur ce lien: http://www.orthodoxie.com/2008/01/le-critre-en-es.html

Une version plus concentrée de cette même critique est diffusé dans le dernier n° du SOP.

-----

Par ailleurs, je voudrais rendre un autre hommage ici.
Quoiqu'on en dise, avant d'être visible en salle et distribué en France, il fallait prendre le risque d'acheter les droits.

Qui pouvait imaginer raisonnablement que cela ne constituait pas un risque d'importer un film évoquant la foi et le monachisme (laissons, un instant, de coté les différentes considérations), ici même en France.

Qui pouvait imagnier que ce film allait tenir l'affiche plus d'une semaine et encore dans une salle d'art et d'essai aussi modeste que discrète.

Me rapporte-on que depuis sa sortie, le 9 janvier, bien qu'avec une distribution modeste, le public est toujours là. Le film est projeté dans 15 salles.

Alors, remercions LAURENT (de REZOFILMS) qui fut membre de l'ACER-MJO, qui participa à notre camp auquel le fils Maxime participe actuellement. Il a pris cette initiative et ce risque.

Et aujourd'hui, le public découvre autre chose que ce que l'on peut voir sur nos écrans habituellement.
_________________
-------------------------------------------------------
Gueorguy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Nicolas



Inscrit le: 08 Jan 2008
Messages: 7

MessagePosté le: Lun 11 Fév 2008, 8:27 pm    Sujet du message: Autorisation Répondre en citant

Gabriel, décidément encore bravo de nous avoir prévenu de cette sortie en France de ce film.
Gueorguy, j’aime bien aussi te lire et défendre ton avis (mais il me semble que tu aimes bien ça, à la limite du plaisir ?!), et en plus je trouve que c’est souvent à la fois franc et délicat.
De plus tu étais bien proche du Mystère la dernière fois que je t’ai vu et qu’on a parlé de ce film, et ça t’a peut-être détendu d’écrire sur ce superbe film, apaisant sans aucun doute.
Pour ceux qui aiment, je viens de lire dans un hedbo spécialisé que la distribution continue de bien se passer, ce qui était loin d’être évident au début comme tu le dis. Plus de 30000 personnes l’ont vu en France, et chose rare (Y’a pas « La vie des autres » tous les jours), la courbe est en hausse. C’est le seul film, avec « De l’autre côté » (bien mérité aussi à mon avis) dans ce cas sur les 40 premiers scores la semaine passée. Il semble donc que ce n’est plus seulement du à nos divers sites submergés semble t-il de témoignages enthousiastes sur internet ; et que notre si bel héritage de la spiritualité orthodoxe a atteint un public plus large par le bouche à oreille franco-français.

Je reviendrai aussi sur le fond, certaines réponses nous donnent en effet une bonne base de discussion. Le lieu, la date, les fringues de la fille de l’officier, et l’évidente modernité du navire ne peuvent nous laisser sans réaction…
Laurent, t’achètes les yeux fermés ou quoi ?
J’ai fais la plonge, avec Laurent, et un 3ème évidemment. A trois dans une cuisine...
Dans les années 80 dans le 38, (ou dans un Soviet pour savoir qui fera quoi), ou dans un monastère perdu en 1976 en U.R.S.S., il est facile, sans commettre de crime (ton souvenir du film ne s’est pas trop estompé Lydia, et merci car je vais peut-être aller le revoir et j’avais oublié la fin), facile donc de penser que ses verres sont plus propres que ceux de son frère de vaisselle, d’être lâche, d’être chef, et d’oublier l’humilité, de dire merci, et d’oublier 5 minutes de juger l’autre ! De demander pardon.
Et l'autre, de de le laisser Libre dans sa relation avec Dieu.
M. Lounguine n’est pas le plus autorisé ? Je pense qu’il est assez grand et connaît bien ces années en Russie; il était sur place quand même, le scénariste aussi ( bien que plus jeune). Moi j’étais en France, et par chance dans l’Isère l’été.
Sinon, Maxime (son cousin, tu le sais Gueorguy, passe par une sacrée épreuve aussi) m’a demandé une fois ce que je pensais du film, et si Lounguine ne s’égarait pas trop d’un point de vue neptique…et surtout s’il ne prenait pas trop de liberté quant à la modernité du navire en 1942, donc sorti des chantiers peut-être même à la fin des années 30…
Je lui est dis d’aller dire à son papa que Moi, Je m’autorisais à l’autoriser à risquer l'argent de Rézofilms… Pour diffuser cette libre représentation de l’orthodoxie. « Tu vois Maxime, à propos du bateau, il faudra que nous soyons forts lors de la sortie du film, mais nous ferons face… »
J’ai le sentiment que les « autorisés », s’autorisent en effet, et c’est très bien.
Qui donne ces autorisations ? Ou je n’ai vraiment rien compris au sujet du film…
Continuez pour ceux qui aiment ce film avec ses qualités et ses défauts, et qui le peuvent, à diffuser le message et qu’un maximum de public français (ils sont gentils aussi) puisse découvrir une vision de la Spiritualité au travers de l'orthodoxie, partageons, non ? (Mais les belges faut pas pousser... Non, réponse au plus vite, je ne sais pas !)
Nous aurons encore le temps de converser, le prochain film de Pavel Lounguine devrait être sur Ivan le Terrible. Etait-il si terrible que ça ? Dis moi Gueorguy, j’aime bien quand tu racontes !
Et je crois que Laurent a eu un prix d'ami... Déjà à la cuisine il négociait bien ses jours de svob…
Amitiés donc. Et à bientôt.
Nicolas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Laurent
Invité





MessagePosté le: Ven 15 Fév 2008, 4:23 pm    Sujet du message: L'ILE Répondre en citant

Le film est un succès en salle, le plus important pour un film russe depuis deux ans, grace à un exceptionnel bouche à oreille -et des débats sur de nombreux forums comme celui de l'ACER- qui le fait progresser de semaine en semaine. Le film, actuellement en 6ème semaine, connait une carrière longue dans la capitale - plus de 20 000 parisiens l'ont déjà vus- et en province ou 15 copies circulent de ville en ville.
Revenir en haut de page
Nicolas



Inscrit le: 08 Jan 2008
Messages: 7

MessagePosté le: Mar 19 Fév 2008, 3:20 pm    Sujet du message: 20 000 à Paris ? Répondre en citant

Laurent,

Tu es concis, cela me semble une qualité, et on a les chiffres…
Bravo et merci donc, en effet !

Cela dit, et ce n’est pas simple, mais le dimanche du Pardon approche, d’ailleurs, 09 janvier /09 Mars, c’est du pro chez rézo !
Voilà, ce pas si simple donc. Il n’y a pas que le cinéma russe, non plus !
Ainsi, quand tu t’es endormi, Maxime m’a dit « ça ne passera jamais avec ce bateau en 1942, trop moderne, S’uma sachol Pavel ». Je n’ai su que répondre. Pas vu la suite donc.
On a regardé un autre film sur la spiritualité,… « Cela ce passe sur une île aussi, en Grèce en plus, ce ne sont pas des hérétiques…là bas ? », (Là, ce sont les arguments définitifs de Cyrille, qu’est ce que tu veux répondre ?) En plus je ne suis plus sûr de rien, je lui aurais dit mais non en Grèce c’est le Pape maintenant, on va regarder Annaud…23 centuries ago !).
Sur une île donc mais au 17ème siècle avant notre ère. Il s’agit de « Sa Majesté Minor ».
Quand tu t’es réveillé, on a bien vu 2 minutes de l’autre « Île », faut suivre, Cyrille a dit, « bon, ben il est pardonné, c’est bien ».
T’as fais semblant d’avoir vu le film, comme quant tu lavais les bols quand Christiane était svob…
« Bon ben s’il est pardonné, j’achète », ou un truc comme ça, t’es concis, mais tu parles vite aussi.
Tu ne savais même pas que c’était pour un crime qu’il n’avait même pas commis (ça fait débat aussi ça, y’en a pour qui le film n’a plus de sens…), Et là !…? Peut-être t’es-tu dis, oh, lui il a bien du pécher dans sa vie de toutes façons. Je sais pas, je ne lis pas dans ton esprit.

Voilà, pour ceux qui aiment la complexité, il y a donc « Sa Majesté Minor », réalisé par M. Annaud d’après un texte de M. Brach. D’autres belles œuvres dans leur travail en commun, celle là n’est pas facile d’accès… Et peut être historiquement discutable, mais Gérard Brach est décédé (ce fut son dernier scripte), et il prévient au début du film que l’éloignement des faits narrés, fait qu’il s’agit bien d’une fiction, et non d’un documentaire de propagande sur l’organisation spirituelle (entre autre) de cette île en -17000 donc.

Bon, c’est tout. A bientôt. Le dis pas à Korinna non plus, c'est dur de demander pardon.
Merci donc pour la diffusion de ce film en France, de ma part et de beaucoup d’autres gens qui ont vraiment…Apprécié ton geste quoi.
Lounguine devrait dépasser Annaud, il a bien fait de faire un film pour enfants, le Seigneur les aimaient bien.

Un peu de lecture…Pour ceux qui ont aimé ou pas.

Русская линия Фильм "Остров" выходит во французский кинопрокат
Plus bas, quoi...

Là, il y a plein à lire… Je vous laisse juge des principes diplomatiques attachés à nos concepts de civilisation.

http://ru.wikipedia.org/wiki/%D0%9E%D1%81%D1%82%D1%80%D0%BE%D0%B2_(%D1%84%D0%B8%D0%BB%D1%8C%D0%BC,_2006)

http://www.rusk.ru/tema.php?idaid=42

http://www.pravmir.ru/article_1501.html
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gabriel



Inscrit le: 20 Avr 2007
Messages: 184
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer 20 Fév 2008, 1:47 pm    Sujet du message: L'ile Répondre en citant

Ouh là, Nicolas,

Je crains que les personnes n’étant pas des cinéphiles avertis comme toi ou n’ayant pas fréquenté le camp dans les années 80 n’arrivent pas à te suivre dans les sous entendus.

Je vais essayer de faire les notes explicatives :
- 9 janvier 2008 => date de sortie en France de « l’Ile ».
- « L’Ile » se déroule sur deux époques différentes (la seule indication étant une incrustation à l’écran au début de chaque séquence) : 1942 et 1976. L’objet du débat est qu’ensuite, le réalisateur ne se préoccupe pas des anachronismes de fond (vie monastique sous Brejnev) ou de forme (costumes, bateaux passant dans le paysage).
- « Sa majesté Minor » : dernier film de Jean-Jacques Annaud (réalisateur de « La guerre du Feu », « Le Nom de la Rose », « l’Ours »), c’est une fable fantaisiste censée se dérouler il y a très longtemps sur une île de Méditerranée et jouant avec les mythes grecs. L’histoire raconte l’ascension de l’idiot du village au rang de roi (et quasi dieu) de son île.
- Gérard Brach : un des plus grands scénariste français, on lui doit les scénarii ou adaptations pour Tess, Le bal des vampires, le vieil homme et l’enfant, Maria’s Lovers, quasiment tous les films de JJ Annaud.
- Concernant le camp :
o Christiane, cuisinière historique (une dizaine d’année, je crois) avant Alain
o Le camp à St Théo a eu son age d’or de la plonge où il n’y avait pas de machine. Les plongeurs actuels devraient rendre un hommage émouvant à leur valeureux prédecesseurs qui se tapaient toute la vaisselle à la main.

Mais revenons au film …
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
D.S.



Inscrit le: 13 Avr 2007
Messages: 757
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2008, 11:23 am    Sujet du message: Répondre en citant

Parmi les innombrables réactions que le film « L’Île » a suscitées en Russie et dans les pays de l’ancienne CEI, je retiens celle-ci, brève mais suggestive, d’un membre de notre forum, Bourbalka, sur le forum de discussion du site d'information orthodoxe biélorusse Tsarkva (L’Eglise) :

Bourbalka a écrit:
Фильм "Остров" - действительно хороший фильм. Он прекрасно показывает состояние современной церкви. Прекрасно показывает то, что сейчас в цене. Как картинка.
Также показательным является то, насколько чётко проходит граница между теми, кому фильм понравился, и теми, которые видят в нём пародию на духовную жизнь. Здесь не просто критерий искусства и конкретного произведения, но стоит целый цивилизационный разлом, совершенно разное понимание церковности, аскетики, веры. Так что фильм - в точку. По крайней мере можно чётко определить, в каком соке варится человек.

Критиковать надо не сам фильм, он очень качественно представляет определённую идеологию. Критиковать надо саму это идеологию как репрезентацию православия, но это строго к обсуждению фильма не относится, поэтому я позволю себе в этом топике ничего не комментировать.


Bourbalka a écrit:
Le film « L’Île » est en effet un bon film. Il montre très bien la situation de l’église d’aujourd’hui. Il montre très bien à quoi on accorde du prix actuellement. Comme une image. Ce qui est également significatif, c’est à quel point est nette la frontière qui passe entre ceux à qui le film a plu et ceux qui voient en lui une parodie de la vie spirituelle. Ce qui est en jeu n’est pas seulement un critère artistique ou l’œuvre en tant que telle. Il y a là une véritable fracture civilisationnelle, deux visions opposées de l’église, de la vie ascétique, de la foi. En ce sens le film met dans le mille. Au moins est-il possible de déterminer dans quel jus cuisent les uns et les autres.

Ce qu’il faut critiquer, ce n’est pas le film lui-même : il représente avec beaucoup de talent une certaine idéologie. Il faut critiquer cette idéologie comme représentation de l’orthodoxie.


http://churchby.info/forum/viewtopic.php?t=554
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    ACER-MJO Mouvement de Jeunesse Orthodoxe Index du Forum -> Sujets divers Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com