1. Qu'est ce que l'ACER-MJO ?
  2. Quelles sont les activités de l'ACER-MJO ?
  3. Un nouveau nom pour réaffirmer la vocation du mouvement
  4. Des saints membres de l'ACER-MJO
  5. En bref l'ACER-MJO c'est :

Qu'est ce que l'ACER-MJO ?

L’Action Chrétienne des Étudiants Russes (ACER) fut fondée en 1923 sur les routes de l’exil par des russes fuyant la Révolution bolchévique. Le but de ce mouvement est resté le même, après plus de quatre-vingt dix années de vie : « ecclésialiser » la vie, selon le néologisme forgé par ses fondateurs, c’est-à-dire faire rayonner la lumière de l’Évangile dans tous les aspects de l’existence. Nourri par la pensée des théologiens de l’émigration, le mouvement se veut être en tension féconde entre les exigences de la vie en Christ et la réalité de notre monde contemporain. Durant les différentes époques traversées, il a toujours puisé sa force dans une vie liturgique centrée sur la participation à l’eucharistie (une paroisse fut fondée dans les locaux de l’ACER en 1928, qui a par la suite essaimé).

Quelles sont les activités de l'ACER-MJO ?

L’objectif d’ecclésialisation proclamé par le mouvement l’a conduit dès les origines à se tourner vers la jeunesse, pour éveiller chaque génération à la nécessité de servir activement l’Église. C’est ainsi qu’un camp de jeunesse fut créé dès 1927, en plus des cercles étudiants de réflexion qui constituaient le mouvement dès les origines. Si le camp de jeunesse n’a cessé d’être l’activité-phare jusqu’à aujourd’hui, la nécessité de former des chrétiens authentiques a conduit au développement de nombreuses autres activités, telles la maison d’édition YMCA-Press, les différents bulletins et journaux qui furent publiés au sein du mouvement, les congrès et colloques centrés sur des thématiques spirituelles d’actualité, les cycles de réflexion tenus régulièrement à la maison de l’ACER. Par ailleurs, l’exigence évangélique de venir en aide à son prochain a conduit le mouvement à développer une activité sociale qui s’est, elle aussi, adaptée aux différentes époques : l’Action Orthodoxe de Mère Marie Skobtsoff venait en aide à tous les nécessiteux dans le Paris des années 30, puis aux Juifs durant la seconde guerre mondiale, ce qui coûta la vie à certains de ses membres. Après la guerre fut développée l’Aide aux Croyants en URSS, pour soutenir les chrétiens souffrant sous le joug communiste. Depuis la chute du mur de Berlin, cette section, devenue par la suite ACER-Russie, continue d’apporter une aide en Russie, notamment aux sans-abris et aux enfants des rues.

Un nouveau nom pour réaffirmer la vocation du mouvement

En 1995, l’ACER adopte une nouvelle charte et accole à son nom d’origine la définition plus vaste de « Mouvement de Jeunesse Orthodoxe », pour devenir ACER-MJO. Ce changement de nom entérine une évolution de plusieurs décennies : toujours centrée sur la nécessité de vivre aujourd’hui le message du Christ, l’ACER-MJO s’est adaptée à sa terre d’adoption qu’est la France et s’adresse désormais non plus uniquement aux descendants de l’émigration russe, mais à tout orthodoxe francophone désireux d’approfondir sa vie ecclésiale, quelle que soit son origine ethnique ou juridictionnelle. Fondée à l’origine au sein de cercles d’étudiants interconfessionnels, largement soutenue par des mouvements œcuméniques tels que la FUACE et YMCA, l’ACER-MJO a également toujours été désireuse de maintenir son esprit d’ouverture œcuménique.

Des saints membres de l'ACER-MJO

Évangile en actes, l’ACER-MJO compte dans son histoire plusieurs saints canonisés par l’Église orthodoxe : sainte Marie Skobtsoff qui fonda l’Action Orthodoxe et mourut en déportation, avec ses collaborateurs : Élie Fondaminsky, le père Dimitri Klépinine qui fut recteur du foyer fondé par Mère Marie, Youri Skobtsoff, fils de Mère Marie. Ces martyrs furent canonisés en 2005. En 2012, saint Jean Lagovsky, membre de l’ACER fusillé par les communistes à cause de ses activités au sein du mouvement, fut également canonisé.

En bref l'ACER-MJO c'est :

  • une vie liturgique centrée sur l’eucharistie : paroisse de la Présentation au Temple de la Vierge (depuis 1928), paroisse Saint-Jean-le-Théologien (depuis 1984).
  • un camp de jeunesse actif depuis 1927, aujourd’hui installé dans le Vercors, et des activités avec les enfants durant l’année.
  • une action sociale engagée : l’Action orthodoxe de Mère Marie dans les années 40, l’Aide aux Croyants en URSS durant la période soviétique, l’ACER-Russie depuis 1991.
  • une formation permanente des jeunes et moins jeunes : congrès annuels, cercle des animateurs, cycles de réflexion culturels et spirituels, journaux et revues, éditions YMCA-Press.
ACER-MJO - 91 rue Olivier de Serres, 75015 Paris. +33 1 42 50 53 66. Secrétariat ouvert le mardi de 12h à 19h.